Le jardin « dépollueur »

 


On connaissait les plantes qui « mangent » la pollution, mais qui finissent par être elle-même polluer à cause d’une accumulation, aujourd’hui on découvre le jardin « dépollueur ». Cette technique, la phytorestauration, repose sur l’action de destruction de la pollution par la plante.

 

 

 

Quelle plantes ?

Cette pratique utilise majoritairement des plantes avec un grand réseau de racines et une forte activité microbienne dans ces racines. Les plantes répondant au mieux à ces demandes sont les plantes de marais ou de zone humide comme des roseaux, des iris, typhas, saules …

Quelle efficacité ?

Les eaux usées, eaux de piscine naturelle, sols pollués… Rien ne résiste. On peut phytolaver un sol en moins d’un an, au lieu de 20 ans avec la plante qui « mange » la pollution!

Que faire des plantes après ?

Elles ne sont pas polluées donc elles peuvent être récoltées pour servir de compost ou de combustibles pour chaudières. Leur pouvoir de combustion est supérieur au bois, on peut donc faire de l’énergie. D’autres végétaux sont choisis pour faire des bioplastiques et des matériaux de construction, des parpaings, des parois. Ils permettent une bonne isolation thermique et du bruit.

Voici une solution qui pourrait à thermes remplacer les stations dépuration industrielles et les traitements chimiques actuels de dépollution du sol.

Pour plus d’informations : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phytorestauration

Economie Solidaire : Les RERS

Si nous vous disons RERS vous pensés certainement à ce réseau de trains A B C D E ?

Figurez vous qu’il s’agit en réalité d’un Réseau d‘Echange Réciproque de Savoir. Un RERS, est une association fonctionnant sur une petite échelle géographique ( exemple : commune ou groupements ruraux)  et dont les membres donnent et reçoivent des savoirs et savoir-faire.

Trois point caractérise le RERS :

–  La personne à laquelle vous donnez n’est pas forcément celle de qui vous recevrez. (exemple : Mr X apprend le violon à Melle Y et Mme Z apprend la recette du pains d’épice à Mr X )

-Absence de hiérarchisation de savoirs. (exemple: On peut enseigner la plomberie et apprendre la retouche photo)

– L’absence de contre partie financière

Un RERS dans votre région :

RECIPRO’SAVOIRS à Chelles  

reciprogenie3@yahoo.fr 

07 80 02 73 97

Le Compostage

La Régie de Quartier de Torcy

Vous invite le jeudi 7 novembre à 18H00 à L’Espace Léo Lagrange, 10 rue de la Fontaine

une information sur le compostage

Programme :

-Retour sur le composteur collectif et le jardin à l’espace Leo Lagrange

-Témoignage des habitants inscrits au compostage

-Comment développer le compostage collectif à l’échelle de la ville

-Réflexion sur un lieu adapté et pertinent pour la mise en place d’un jardin

-partagé

-Distribution de compost

-Pot de l’amitié

Bénévolat, volontariat

Vous souhaitez vous engager ? Partager un savoir faire (jardinage, numérique, cuisine…) ? Aider aux ateliers socio-linguistiques ? Participer activement à la vie de l’association ? Nous serons heureux de vous accueillir au sein de l’équipe de bénévoles. Faites-vous connaître auprès du personnel d’accueil de la MJC André Philip de Torcy.

Atelier Parents connectés

Atelier de découverte et d’initiation à l’informatique pour les parents. Navigation sur internet, création de sa messagerie, information sur le
contrôle parental, découverte de la bureautique… Calendrier des séances disponible à la rentrée.